La Culture comme facteur de croissance

Un changement d’ère

Le développement exponentiel et très rapide de nouvelles habitudes de consommation et la généralisation du commerce en ligne a pour conséquence une baisse sensible de la fréquentation des points de vente, notamment des centres commerciaux. Les foncières cherchent à répondre à cette tendance par l’introduction d’ un ensemble de techniques marketing visant à conjuguer le digital et le commerce traditionnel (click and mortar). Bien que ces pratiques rationalisent et facilitent le métier, elles n’éradiquent pas totalement la désaffection des équipements commerciaux : le centre commercial a perdu de son attractivité parce que l’acte d’achat lui-même a perdu une part de sa magie (le client connaît mieux l’offre et le produit que le vendeur) voire de son goût. Le client privilégie son plaisir qui réside dans l’émotion, la découverte et l’échange.

Un savoir-faire

La démarche de Design Culture vise à fidéliser le client et à ré-enchanter les lieux de vie que prétendent être les centres commerciaux. Notre méthode s’appuie sur une approche sensible du « parcours client » et une analyse profonde de la zone de chalandise. Design Culture investit ces lieux avec des actions taillées sur mesure – majoritairement avec des acteurs locaux – afin de générer un trafic nouveau basé sur la culture et le plaisir plutôt que sur la consommation : Aller au centre commercial pour y voir une exposition, participer à une animation ou suivre un spectacle vivant. Design Culture aide le bailleur à gérer le « mix émotionnel » de son équipement commercial et à tisser un réseau relationnel avec son territoire.

Une méthode

La méthode Design Culture fonctionne en 3 étapes : Observation – Analyse- Préconisation

La réalisation d’un audit permet de dessiner les caractéristiques du territoire et celles du centre commercial. L’analyse dessine les besoins en animations artistiques et ludiques. Ils peuvent être structurels pour corriger une zone froide de la galerie, lier 2 parties séparées d’un centre, ou créer une zone dédiée aux actions arty. Ils sont le plus souvent fonctionnels ou opérationnels sous la forme d’une programmation annuelle ou ponctuelle. La préconisation expose une offre ciblée et chiffrée.

Une approche dynamique des problématiques marchandes

La fonction marchande, défiée par le commerce en ligne, doit s’agrémenter de nouveaux services et nouvelles offres. L’objectif vise à faire vivre les malls autrement que par la digitalisation, la multiplication de nouveaux produits mais aussi en développant de nouveaux vecteurs que sont notamment l’animation artistique.

Ré-enchanter le shopping

Le ré-enchantement du shopping réside dans l’activation de la fonction Loisirs qui se décomposent avec le Plaisir, l’Agrément, la Découverte, l’Echange. Une fois activée, elle encourage les clients à rester plus longtemps et donc à consommer plus. La mise en œuvre d’actions artistiques devient fondamental sous forme d’équipements (ou lieu dédié) et d’une programmation annuelle de rendez-vous afin d’identifier la destination Arty du centre commercial. Ce positionnement a une portée impactante en matière d’image et de positionnement du centre commercial.

Gérer le « mix émotionnel »

Les neurosciences ont établi que l’émotion stimule l’attention puis la mémoire. Solliciter l’émotion des Clients qui ne sont plus appréhendés uniquement comme des consommateurs mais comme des êtres humains est une approche marketing stratégique. Elle vise à insuffler de l’humain dans le circuit du « parcours client »  de plus en plus technologique. L’introduction d’animations artistiques, ludiques et participatives répond à l’approche  « customer expérience » que privilégie les acteurs commerciaux.

Des outils d'analyse

Conserver la polarité positive des Centres Commerciaux

« L’effondrement de la grande distribution est en marche » revient comme un leitmotiv dans les revues spécialisées et sur la toile depuis bientôt 2 décennies. Certes une mutation du modèle économique de la grande distribution s’opère pour répondre à la puissante force de frappe du commerce en ligne. Des parades et adaptations se mettent en place avec notamment le phygital qui permet au magasin physique d’évoluer. Design Culture préconise également l’esthétisation et l’artyalisation des lieux de commerce pour rendre à l’humain sa force et sa pertinence.

Aider les Porteurs de Projets à gagner en visibilité

DESIGN CULTURE sollicite principalement les porteurs de projets locaux afin de les faire sortir de leur lieu de production traditionnel. Les Institutionnels produisent des actions « Hors les Murs » qui touchent des publics différents pas toujours enclins à visiter musées, théâtres ou conservatoire. Les artistes en voie de professionnalisation ou en recherche de notoriété gagnent en visibilité et en lisibilité.

Générer une Valeur Ajoutée. Ne plus raisonner en terme de R.O.I. mais mesurer le P.I.D.*

La mise en place d’actions artistiques est une valeur ajoutée incontestable pour le site. Le plus de Design Culture : sa méthodologie. Elle permet de monter et produire des animations artistiques et ludiques au coût de la production de l’événement. Le ratio à prendre en compte est le PID : Produit Intérieur Doux. L’indicateur des richesses non marchandes non incluses dans le PIB. La production de ressources qualitatives qui donnent une âme au centre commercial. Une démarche citoyenne qui identifie le centre commercial et l’inscrit dans son territoire au moindre coût. Le ROI n’est donc pas écarté, il est singulier. Le retour sur investissement prend forme de positionnement, image de marque, trafic, flux, attractivité, satisfaction client, fidélisation, animation du Lieu de vie.

Des offres de service personnalisées

Une offre de service personnalisée et clé en main

Design Culture appréhende le besoin dans sa globalité puis le re-contextualise afin d’apporter une offre ciblée, identitaire, ludique et sensible aux différents commanditaires. L’offre d’animations artistiques et ludiques par un centre commercial modifie sa « destination« . Il devient le lieu où l’on va parce qu’il donne autre chose que de la consommation marchande. Le centre commercial se dote d’une nouvelle nature qui peut contribuer à sa pérennité.

3 types de clients ancrés localement

Centres commerciaux

Data, Digital, caractérisent désormais la transaction commerciale. Les lieux de vente physiques, se dotent de la panoplie technologique pour répondre à l’e commerce. Design Culture préconise une composante supplémentaire : l’émotion et l’humain pour transformer les centres commerciaux en véritable Lieux de vie. Cette « sensitive touch » s’exprime au travers des animations artistiques et ludiques «  cousues mains ».

Le métier de l’urbanisme commercial est contraint de s’adapter à la désaffection du public, la poussée de la concurrence d’internet et de modifier son modèle économique afin de répondre à la mutation en cours tant dans sa destination, sa conception, sa fonctionnalité que dans ses offres…

EXEMPLE D’ANIMATION DANS UN CENTRE COMMERCIAL

CNIT – Paris La Défense | 30 mars – 30 avril 2017

À partir du 30 mars et jusqu’au 30 avril, le CNIT, la Défense ouvre ses murs à une exposition de photographies et de courts métrages du Collectif Hit The Road. Le CNIT a choisi de montrer le travail d’artistes émergents, adeptes de la discipline du parkour. Leur démarche, prouesse physique et sociétale devrait séduire le public du quartier des affaires.  Communiqué de presse – Hit The Road – CNIT – 2017 hittheroad.co

 

Collectivités territoriales

Les Communes et les Collectivités Territoriales doivent dans le cadre de la politique du Développement et de l’Aménagement du Territoire offrir des actions culturelles et ludiques qui dynamisent l’économie de la ville,  créent une attractivité sans oublier un supplément d’âme. Elles doivent également trouver de nouveaux modes de financement pour répondre à la baisse des subventions publiques. Design Culture répond aux prérequis de la politique de la ville qui privilégie des événements enracinés dans le territoire. Elle accompagne les Services culturels dans le montage d’actions artistiques singularisées et la recherche de partenaires afin de doter l’événement d’une portée plus vaste et de retombées économiques considérables.

EXEMPLE D’ANIMATION POUR UNE COLLECTIVITÉ

BONIFACIO – Le végétal sublîmé devient Fola Flora- | été 2018

Bonifacio accueillera à l’été 2018, le nouvel opus du « Végétal Sublimé »  baptisé « Fola Flora ». Nicolas Roux Dit Buisson choisit de révéler la richesse botanique insulaire et son lien historique avec les contes et légendes corses. Design Culture élabore le projet à partir d’une collaboration élargie entre la ville de Bonifacio, les institutionnels publics et les partenariats privés.

sublimatio.com

 

Entreprises

Design Culture intervient dans les sièges de société et les hôtels. Ils sont des lieux de passage et de flux qui se prêtent à la découverte de nouveaux talents en vue de créer du lien social. L’organisation d’une exposition temporaire ou la commande d’une œuvre à un artiste contemporain s’élabore à partir du Mécénat ou du Parrainage qui octroie des avantages fiscaux et dote la marque d’une identité valorisante.

EXEMPLE DE MEDIATION AVEC UNE ENTREPRISE

VINCI Immobilier – Stéphanie Gugielmetti | décembre 2016

La plasticienne, Stéphanie Gugliemetti, a remporté la commande d’une œuvre : un ensemble mobilier comprenant deux colonnes-œuvres et un miroir pour le hall d’entrée d’un immeuble Art Déco à Paris. 

stephanie-guglielmetti.com

 

UN VASTE REPERTOIRE D'ACTIONS

[/vc_column]

DOMAINES D’INTERVENTION

Design Culture intervient dans différents domaines :

  • apporte une réponse aux problèmes structurels dans un centre commercial.
  • problématique ponctuelle : zone froide de galerie à animer
  • local vacant à animer
  • établir un flux entre différentes zones ( création d’un parcours)
  • propose la création d’un lieu dédié pérenne
  • propose une programmation annuelle afin de rythmer la vie du centre commerçant et de lui donner une destination ARTY.

Volcano Rock, animation de danse au Cora de Lempdes

CULTURE

Design Culture propose des actions artistiques et ludiques dans les 3 secteurs de la culture : Arts plastiques

  • Exposition d’artistes (peinture, sculptures, photo, installation); d’artisans-créateurs
  • Performance pluridisciplinaire : peinture et musique,…;
  • Ateliers éducatifs : médiation avec Musée, rencontre avec un artiste.

Spectacles vivants

  • Concert (musiques actuelles, classique ,chants,) en solo, duo ou petite formation;
  • Théâtre : spectacle théâtral à thème (Fête des Pères, anniversaire), historique (Lancelot), mimes, marionnettes…
  • Danses : Démonstration de chorégraphies tout genre de danse : classique, flamenco, West Coast Swing, traditionnelle….mixte professionnels et amateurs;
  • Spectacle de rue.

Patrimoine

  • mise en valeur du patrimoine culturel et historique;
  • animations en lien direct avec la culture locale.

MARKETING

Expériences interactives et ludiques :

  • Concours : Miss 15-17 ans, concours de selfies, instant gagnant;
  • Cours : danse, gymnastique, autres disciplines;
  • Gamification : proposition phygital, chasse au trésor (partenaire);
  • Pop up store : animation artistique et/ou ludique d’un local vacant en attente de re-commercialisation;
  • Mise en place de Fab Lab quand le tissu local le permet.

Miss AUVERGNE 15/17 2016

PROJETS RÉCENTS